Master Data Management : définition et outils

Synonymes

  • MDM (acronyme)
  • Gestion des données de référence

Définition de Master Data Management (MDM)

Le MDM adresse la problématique des identifiants et des codifications partagés sans coordination au sein d'une organisation.

  • Exemple d'identifiant partagé : une personne (RH, paie, contrôle d'accès, autorisations IT, CRM).
  • Exemple de codification partagée : la matière première d'un produit ou d'une pièce (PDM, ERP, PIM)

Cette problématique existe à deux niveaux :

  • Au sein d'une même organisation : entre ses différents systèmes informatiques
  • Dans un groupe décentralisé d'organisations : entre les différentes instances d'un même système informatique (exemples : RH, ERP, CRM)

Cette situation a des impacts négatifs sur l'organisation :

  • Au niveau opérationnel : perte de productivité, erreurs à cause d'incompréhensions entre services.
  • Au niveau stratégique : outils d'aide à la décision faussés par les données hétérogènes.

Le MDM désigne les méthodologies de réconciliation de ces codifications hétérogènes.

Méthodes de Master Data Management (MDM)

Une mise sous contrôle des référentiels en 3 étapes

  1. Mise en place d'un Gouvernance collective des données
  2. Création d'un référentiel global et central, par consolidation de tous les référentiels existants (fusion et dédoublonnage)
  3. (Optionnel) Le référentiel central devient la source unique de vérité, maintenu centralement et distribué ensuite dans les différents systèmes

La source unique de vérité : terminologie

  • SPOT : Single Point of Truth
  • SST : variante de SPOT, signifiant Single Source of truth
  • Golden record : enregistrement de référence pour une valeur business dans le référentiel central (le SPOT)

Système dominant et systèmes asservis

  • Avant la création du SPOT, chaque système est maître (master) et les applications de reporting et d'aide à la décision sont esclaves (slave).
  • Après la création du SPOT, le SPOT est maître (master) et toutes les autres applications sont esclaves (slave).

La consolidation des référentiels hétérogènes

  1. Inventaire des différents référentiels
  2. Export détaillé des différents référentiels
  3. Analyse de chaque référentiel
  4. Définition des référentiels cibles
  5. Analyse des impacts sur les référentiels existants
  6. Correspondance des référentiels du SPOT avec les référentiels des différents systèmes

La problématique des référentiels impurs

  • Il est fréquent que dans une application métier, une référentiel mélange deux notions
  • Ce raccourci n'est pas forcément illégitime dans le contexte d'une application : ne pas faire plus complexe que nécessaire
  • Par contre, cela complique considérablement le mappage entre les référentiels hérités et le référentiel central SPOT
  • Par principe, une démarche MDM ne doit pas perturber les applications métiers
  • Dans le mappage entre le SPOT et les applications asservies, il faut donc avoir recours à des clés composées
  • Toutefois, si certaines applications ont des référentiels trop impurs, un réalignement partiel doit être envisagé

Outils de Master Data Management (MDM)

  • Solution MDM spécialisée intégrée (SAP MDG)
  • Solution MDM tierce, généralement multi-domaines (Informatica, Stibo Step, IBM InfoSphere)

Champ d'application du MDM

Le MDM s'applique typiquement à des Data Assets ("actifs digitaux") tels que :

  • Organisations et personnes : Employés, Clients, Fournisseurs
  • Les actifs immobiliers et mobiliers : Sites, Bâtiments, Equipements, Outils
  • Les Produits, sous-ensembles, composants et pièces
  • Les classifications et hiérarchies analytiques

Dictionnaire des définitions Data

Index des définitions Data

Tags:

mdm

,

master data management

,

spot

,

sst

,

golden record

,

référentiel

,

identifiant

,

codification